Les fonctions d'un terminal méthanier

Un terminal méthanier a de multiples fonctions :

  • accueil des navires méthaniers
  • déchargement / rechargement des cargaisons de GNL (gaz naturel liquéfié)
  • mise en réservoir,
  • regazéification
  • comptage
  • odorisation

Objectif final : l'alimentation du réseau de transport en gaz naturel pour le compte de ses clients.

Un terminal méthanier assure 4 fonctions principales :

Réception et déchargement des navires

Arrivé au terminal, le navire méthanier est amarré au quai de déchargement. Des bras articulés viennent se brancher sur les cuves isothermes du méthanier et déchargent / rechargent le navire de sa cargaison. Le GNL passe alors dans des canalisations conçues pour résister aux très basses températures (-160 °C) qui l'acheminent jusqu'aux réservoirs.

Mise en réservoir du GNL

Le GNL est ensuite stocké dans des réservoirs cryogéniques (conçus pour les très basses températures) capables de résister à une température de -160 °C pour le conserver à l'état liquide. L’enveloppe extérieure des réservoirs est en béton armé précontraint (c’est le cas à Fos Cavaou) ou en acier. Leur isolation permet de limiter les évaporations. Les très légères évaporations qui se produisent tout de même (faibles entrées de chaleur dans les équipements) sont récupérées par des compresseurs et réincorporées dans le GNL.

La contenance des réservoirs a été dimensionnée pour assurer la continuité de l'alimentation du réseau de transport entre 2 livraisons de gaz naturel liquéfié.

Regazéification

Le gaz naturel liquéfié est prélevé dans le réservoir, mis sous pression (entre 70 et 100 bars), puis regazéifié grâce à des échangeurs thermiques qui utilisent l'eau de mer pour réchauffer le gaz.

Comment regazéifie-t-on le GNL ?

Emission sur le réseau de transport

Revenu à l'état gazeux, le gaz subit différents traitements (comptage, analyse, odorisation) avant d'être injecté dans le réseau de transport du gaz naturel.

Pour Fos Cavaou, le gaz naturel est émis à environ 90 bars sur le réseau de transport via un gazoduc jusqu’à la station d’interconnection de Saint Martin de Crau, située à 24 km du terminal.

 Comment ça marche, un terminal méthanier ?

Haut de page