Insertion locale

Emploi et développement local

L'implantation du terminal méthanier de Fos Cavaou a eu un impact positif sur l'économie et le marché local de l'emploi, impact positif que Fosmax LNG a réussi à amplifier grâce à différentes initiatives pendant la durée de la construction.

Un chantier créateur d'emplois 

Le chantier de construction du terminal méthanier de Fos Cavaou a occupé quotidiennement pendant plusieurs années 600 personnes environ, et jusqu'à 2 000 personnes en période de pointe.

La construction a fait appel à des entreprises nationales ou internationales pour les principaux lots de travaux : terrassement, fourniture du béton, réservoirs de GNL, bâtiments, superstructures béton ou métalliques, tuyauterie, calorifuge, électricité et instrumentation.

La main-d'œuvre locale a également bénéficié du chantier. Les entreprises principales, dont certaines sont régionales ou locales, ont fait appel chaque fois que possible à des sociétés locales pour la réalisation de certains travaux en atelier ou sur le chantier, qui ont elles-mêmes recruté localement pour répondre à la demande. Ces contrats de sous-traitance ont généré pour les entreprises locales un chiffre d'affaires de plusieurs dizaines de millions d'euros.
A cela s'est ajouté le surcroît d'activité et de chiffre d'affaires que ces entreprises ont apporté au commerce et à l'hôtellerie.

Priorité à l'emploi local

Un partenariat avec le Syndicat d'Agglomération Nouvelle Ouest Provence, le PLIE (Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi), Médiation Emploi, la Mission Locale du Golfe de Fos, l'ANPE d'Istres et l'AFPA a permis de lancer un programme avec les 2 objectifs suivants :

  • Une meilleure adéquation entre les besoins de main-d'œuvre et les demandes d'emploi, en mettant en correspondance :
    -  le besoin en main-d'œuvre, qualifiée ou non, des entreprises intervenant sur le chantier ;
    -  les personnes à la recherche d'un emploi dans la région.

  • Promouvoir la solidarité et faciliter le retour à l'emploi de personnes en difficulté :
    Plusieurs  contrats d'insertion ont été mis en place. Ils ont permis à chaque personne recrutée d'obtenir une qualification. Un effort tout particulier a été fait vis-à-vis des jeunes, des femmes ou des plus de 50 ans.

Et pour atteindre ces objectifs, plusieurs dispositifs ont été mis en place :

  • Le Challenge Emploi Local et Solidarité, avec incitation financière des entreprises à recruter localement ;
  • Les Forums Emploi Local, où entreprises du chantier et demandeurs d’emplois pouvaient se rencontrer en présence des Services de l’Emploi ;
  • La mise à disposition du public d’un Point Accueil Emploi, lien entre les Services Publics de l’Emploi et les entreprises du chantier (CVthèque,…).

Un bilan positif :

  • Sur les 700 millions d’euros du Projet, plus de 50 millions ont été contractés avec des entreprises locales.
  • 400 000 heures de travail ont été réalisées par des habitants d’Ouest Provence  (10 % du chantier) : 940 embauches dans les Bouches du Rhône, 412 sur le territoire Ouest Provence dont 117 à Fos-Sur-Mer
  • Plusieurs chantiers d’insertion menés dont le plus grand de France (aménagements paysagers)
  • L’impact sur l’économie locale a représenté 30 millions d’euros par an en phase de construction.

Participer à la vie locale

A partir de 2006, dans le cadre du chantier ont été initiées deux types d’actions pour démontrer son implication dans la vie de Fos-Sur-Mer :

  • des visites régulières du chantier du terminal méthanier de Fos Cavaou : accueil de riverains, d’associations, de scolaires,… dans un souci de transparence et afin de répondre aux interrogations de tous.
  • des partenariats avec des associations sportives fosséennes : Cyclisme (VTT), Course à pied, Voile, Basket-ball.

Elengy, exploitant du terminal a souhaité pérenniser ces relations et ces partenariats.

Plus de détails sur www.elengy.com

La participation à la vie locale se manifeste également au travers des relations permanente avec les élus et les partenaires industriels :

  • signature d’un protocole d’accord fin août 2010, avec les élus, le sous-préfet, et le Grand Port Maritime de Marseille, débouchant sur la mise à disposition du « Pont Bleu » qui permet la séparation des flux routiers menant à la Presqu’île du Cavaou. A la satisfaction de tous, cette séparation permet de conserver la vocation balnéaire de cette presqu’île à l’est (accès à la plage via le Pont St Gervais) et industrielle à l’ouest (accès industriel uniquement via le Pont Bleu).
    Le nouveau schéma d’accès à la zone industrielle de la presqu’île du Cavaou a été officialisé le 18 juillet 2013, en présence du Maire de Fos-sur-Mer, du sous-préfet d’Istres et du directeur du développement du Port de Marseille-Fos.

Haut de page